Mars 2012:Table Ronde sur les NTS

Stop aux NST (Notes Sexuellement Transmissibles) ! Il faut agir maintenant !!!.

Tel était le mot d'ordre du club des enfants solidaires de KEKELI en initiant la table ronde des élèves et enseignants qui a eu lieu au centre KEKELI le 28 mars 2012 à partir de14 h. 

C’est ainsi qu’après le débat entre les enfants des écoles environnantes et des structures partenaires de KEKELI le 19 novembre 2011 qui a porté sur le thème : STOP A L’ABUS SEXUEL. BRISONS LES TABOUS, le mercredi 28 mars dernier, le débat sur les NST a regroupés des enseignants et des élèves de six établissements de l'enseignament secondaire à KEKELI autour du Club des Enfants Solidaires. On notait la présence d’une trentaine d’élèves avec 9 professeurs dont une femme. Pour cet évènement, le Club a réalisée  une affiche. 002-640x480-1.jpg
050-640x480-1.jpg

Pour une meilleure participation au débat, des discussions en petit groupe ont été organisées avant la pleinière. ainsi quatre groupes d'élèves et un groupe d'enseignants ont eu à débattre des questions suivantes:

1.    Qu’entend-on par moyenne sexuellement transmissible ?
2.    Quelles sont les causes de ce phénomène ?
3.    Quelles en sont les conséquences ?
4.    Comment éviter cet état de choses ?

Pour les élèves : « les Notes sexuellement transmissibles constituent un phénomène courant dans les établissements. Un prof sortant avec une élève lui fournit des points gratuitement. Ce n’est pas forcément l ». Il faut le combattre.es profs qui draguent les filles mais que certaines filles elles aussi font des avances aux profs

 

037-640x480.jpg
088-640x480.jpg Selon les enseignants, les NTS constitue un phénomène qui existe bel et bien. C'est une réalités et non un mythe.

Pour les deux acteurs, les causes sont multiples. Elles sont entre autre,  la paresse et les comportements de certaines filles, des amitiés entre certains professeurs et leurs élèves filles qui vont au-delà de la normale, le recrutement des jeunes enseignants qui ont du mal à maitriser leurs émotions, le développement physique très poussé de certaines filles par rapport à leur âge, la recherche de la facilité (avoir des notes sans efforts), etc..

les élèves ont eu le temps de poser des questions à leurs enseignants et vice versa. ces questions sont notamment "Est normal pour un prof de sortir avec son élève?", "comment se sent le prof qui sort avec son élève ou l'élève qui sort avec son prof une fois en classe?" "Comment faire pour éviter les NST?", etc..

Notons que l'activité a été médiatisée par la TV2 et Radio Maria.

A la fin de table ronde, les élèves et les enseignants se sont mis d'accord pour dire que les NTS font plus de mal que de bien. C'est un abus sexuel qu'il faut combattre pour l'épanouissement des filles.

021-640x480.jpg 069-640x480.jpg 103-640x480.jpg



Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site