Partenaires

Pour réaliser ses actions, le Centre KEKELI travaille en collaboration avec d’autres institutions, associations et des ONGs pour assurer la synergie des efforts dans la protection de l’enfance. Par ailleurs, il bénéficie du soutien de plusieurs donateurs individuels et partenaires institutionnels. Cette collaboration et partenariat renforcent les capacités, le rendement, les performances et le professionnalisme de KEKELI.

Il est difficile de nommer tous nos partenaires sociaux et/ou financiers si précieux du Togo et de l’étranger sans en oublier quelques uns.

Nous pouvons citer :

 

La DGPE : Direction Générale de la Protection de l'Enfance.
Partenariat pour la référence des filles victimes d'abus identifies par son unité.
Parfois dons en nature.

La ligne verte : (ALLO 1011 : numéro gratuit pour dénoncer les cas d'abus envers les enfants)
Partenariat pour la référence des filles victimes d'abus signalées au niveau de cette ligne verte depuis 2009.

logo-solive-2-640x480.jpg  

marca-h-rec-col-640x480.jpg

Solive et diputacion de Foral de Alava: appui financier en 2010 et 2011 

colas-logo-640x480-3.jpg

Groupe Colas par le biais de la Fondation GoodPlanet: Appui financier et technique en 2011, 2012

 

Unicef : appui conseil, appui à la documentation, appui financier pour le projet d'education parentale (PEP 2007-2008), à la Maison d'accueil et de transit pour la prise en charge alimentaire, juridique et sanitaire des filles, 2009, 2010, 2011, 2012.

 

 

Plan Togo : appui technique en termes de conseils, d'orientation et de formation.
Depuis juin 2009, fiancement du programme de renforcement des capacités des membres de l'équipe KEKELI et le programme de Protection dans les écoles (PPEE).
Partenariat sur la formation par des invitations à ses divers ateliers et séances de travail sur la problématique de la prise en charge psychosociale des enfants en difficultés et autres problématiques.

 

BIT : Bureau International du Travail
Appui technique ponctuel lors des démarches pour avoir les offres techniques et financières concernant l'étude d'impact des activités de Kékéli.
BIT nous a invité à participer à des ateliers dans le cadre du projet de lutte contre le travail des enfants du Togo.

 

 

 

 

Terre des Hommes, BICE, Providence, Projet Petite Sœur à Sœur de PSI, ANGE FAMME ET WAO Afrique sont des structures d'Accueil résidentiel et/ou de transit ou en milieu ouvert pour les enfants victimes de maltraitance, de traite et d'autres problématiques.
La relation avec les structures s'exprime en termes de séances de travail, d'échanges et de formations effectués sur la thématique de la protection de l'enfant.
Aussi, leur préférons-nous des enfants identifiés dans notre zone d'action qui sont de leur groupe cible et vice versa.

FODDET, RELUTET et RESAEV : Réseaux dont Kékéli est membre.
Participation commune à des séances de travail, d'échanges et ateliers de formation.
En outre le réseau nous réfère des enants de notre groupe cible.

 

La DGPJ, le Tribunal de Lomé (le juge des mineurs, le substitut du Procureur et le service social), les Commissariats de police représentent une compétence juridique d'État et collabore avec Kékéli pour des questions d'ordre juridique.
Entre autres, nous avons des démarches juridiques (délivrance des ordonnances de placements et de remise d'enfants, appui conseil pour la poursuite des agresseurs, la poursuite même des agresseurs, ...) concernant le cas des enfants de la Maison de Transit Kékéli. Ils réfèrent aussi des filles victimes d'abus sexuels à la Maison d'accueil et de transit.

 

La Commission Justice et Paix du Togo en mettant à notre disposition des personnes ressources pour la formation des Volontaires Animateurs.

 

La Direction régionale de l'action sociale, la Direction générale de la promotion féminine appuient notre structure pour certaines activités comme l'alphabétisation, la sensibilisation et l'éducation des associations féminibes et mixtes.

 

La Direction de l'Enseignement Catholique qui nous a ouvert ses portes et a facilité l'exécution du PPEE dans les écoles.

 

Les Hôpitaux (CHU Tokoin, l'Hôpital secondaire de Bè, Centre de santé de Lomé), le dispensaire Mère Alphonse Calvin et les autres Centres médico sociaux appuient notre structure pour les actions sociales et l'assistance sanitaire de notre groupe cible spécifique référé à leur niveau.
Cet appui se résume en termes de négociations et de réductions des frais de consultations, d'analyses, de radiographie et d'hospitalisations.

 

Les Sœurs MIC d'Afagnan et les Sœurs de la Consolation d'Atakpamé qui accueillent les filles de la Maison pour la réinsertion professionnelle.

 

Union Européenne : elle était le principal partenaire financier du Centre (financement du fonctionnement et des activités) depuis mars 2007, mais son financement a pris fin en février 2009.

 

La Fondation VIC (Espagne) : depuis mars 2009, principal partenaire financier du fonctionnement et des activités de Kékéli.

 

L'Association ENZO B (Italie) : Financement des activités de la Maison d'accueil de septembre à décembre 2009. D'autres réflexion sont en cours pour pérenniser ce partenariat.

 

 

CAJASTUR : ils ont financé le programme AGR. D'autres réflexion sont en cours pour pérenniser ce partenariat.

DCC : Délégation Catholique pour la Coopération - France
Envoi de volontaires de solidarité internationale : accueil d'une éducatrice spécialisée pour appuyer l'équipe éducative.

 

logo-giz.jpg

DED : (Service Allemand de Coopération - Allemagne) devenu GIZ en 2011
Envoi d'une volontaire à carrure d'Éducatrice/Animatrice pour participer aux activités éducatives du Centre en 2010, 2011 et 2012.

SCAC : Service de Coopération et d'Action Culturelle de l'Ambassade de France.
Appui technique pour la mise en place et la recherche de financement pour le programme de réinsertion des enfants travailleurs.

Aux uns et autres, nous exprimons toute notre gratitude et toute notre reconnaissance
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×